Diego

Une ville pleine d’histoire depuis l’époque précoloniale où se trouve la deuxième baie plus grand du monde. Une ville tranquille avec ses maisons coloniale, où personne n’a la même race (Atsihiragnana). Comme partout à Madagascar la sourire vous y accueille.

Ville de Diégo Suarez

Découverte de la plus grande ville du nord de Madagascar ; une ville déjà français avant l’occupation en 1896 avec ses édifices de style colonial que les habitants gardent toujours avec fierté ; une ville cosmopolite avec plein d’histoire pas uniquement pour elle-même mais également pour le monde entier. Le visiteur a l’occasion de voir la deuxième baies plus grand du monde après la baie de Rio de Janeiro avec ses 156km de côte. La beauté ne reste pas là puisque ladite baie est formée de quatre petites dont une a le fameux « Pain de sucre » qui est un lieu sacré pour les malgaches.

  • Durée : une demi-journée ou une journée
  • A découvrir à pied ou en voiture.

Montagne des Français

Le premier endroit habité à Madagascar, cette montagne renferme des histoires. Le meilleur endroit pour savourer une vue qui coupe le souffle car depuis le sommet la vue domine la baie de Diego-Suarez, l’océan indien et le canal de Mozambique ; bref, tout le nord et on est le maître de lieu. « Aloès suarezensis » et baobab « Adansonia suarezensis » tout deux endémique du nord de Madagascar et font parties des flores de cette forêt particulière avec des diverses faunes également.

  • Durée : de 03h à une journée
  • Chaussure de marche obligatoire.

Montagne d'Ambre

Une forêt enchantée, dotée d’un air spirituel d’où la présence d’une cascade sacrée. Le silence y règne ; la dite silence est en harmonie avec le chant des oiseaux et des lémuriens et d’autres animaux qui peuplent ce lieu magique où réside un des plus petits caméléons du monde. Un jardin naturel, luxuriante, riche en faune tel que des lémuriens, caméléons, serpents, mangouste, oiseux… et en flore avec plus de 1 000 variétés de plantes, fougères, dracena, palissandre, ébène ….dont la majorité est endémique du lieu ou de l’île. Elle reste toute l’année verte.

  • Durée : une demi -journée à 05 jours
  • Chaussure de marche et imperméable obligatoires.

03 Baies

Après avoir fait une heure de voiture, le visiteur a le choix de continuer en voiture ou s’aventurer à pied pendant environ deux heures en logeant les côtes pour découvrir des baies et des anses avec des belles plages désertes où la beauté invite le visiteur à se baigner sans se faire prier puisque marche et baignade sont à la fois faisable. C’est une expérience qu’un visiteur ne regrettera jamais. Puis il reprend la voiture vers d’autres découvertes. On peut faire cette excursion en voiture, en voiture puis à pied ou en quad. N’oubliez pas votre chaussure de marche, sandales, maillot, serviette de bain et crème solaire.

  • Durée : une journée

Tsingy Rouge

Après avoir traversé une plantation d’eucalyptus durant presque une heure, le visiteur, arrive enfin à sa destination : Les Tsingy Rouges, un lieu unique! Plongé dans un endroit au paysage lunaire, une formation inespérée, preuve que la Mère Nature pense aux hommes, elle a sculpté cette merveille qui n’existe que dans ce petit coin du nord de l’île Rouge; on se demande si on est bien sur terre ou sur une autre planète. Il n’y a pas de mot pour dire cette beauté: « no comment » est dans le parage.

  • Durée : une demi-journée ou une journée
  • Chaussure de marche et crème solaire sont nécessaires.

Mer d’Emeraude

Sentir le vent sur son visage, et, bercer par les vagues de la deuxième plus grande baie du monde après celle de Rio de Janeiro dans un boutre à voile, direction une île inconnue pour expérimenter la vie des habitants des côtes - des pêcheurs Antakarana, un des tribus malgaches, une aventure digne de Robinson Crusoé. Sur l’île vous attend des sables blancs et une mer transparente irrésistiblement attirante pour une petite baignade.

  • Durée : une journée
  • Crème solaire, maillot et serviette de bain, lunettes solaire sont obligatoires.

Nosy Hara

Une formation karstique comme les Tsingy de l’Ankarana et de Bemaraha, mais elle se trouve au large du canal de Mozambique, l’archipel garde encore ses secrets et ses « Fady », donc à découvrir. C’est sur ces îlôts que se trouve le plus petit caméléon du monde avec ses 2cm de longueur « le brokésia micra » et l’aigle pêcheur malgache « l’Ankoay ». C’est un endroit encore sauvage, un havre de paix, où on oublie complètement le stresse des villes. Pendant la nuit les moules montent sur la plage preuve que la mer n’est pas encore contaminée et les fady exigent que cela restera toujours ainsi. Balade en bateau, une partie de pêche, snorkeling, plongée et une promenade à pied sur les tsingy vous attendent.

  • Durée : 02 à 04jours
  • Maillot et serviette de bain, crème solaire, matériel de plongée (pour ceux qui veulent le faire), sandales, chaussure de marche et lampe ou une torche sont nécessaires.

Baobab et Cap Diego

Des villages et des gens, des rizières, les salines sont présentes pendant les trois heures de route et sentier couverte de forêt sèche qui mène vers notre trésor endémique du nord de Madagasikara : le Baobab de Diego Suarez. Après, continuation vers l’ancienne ville de Cap Diego qui a été remplacée par un petit village où se trouvent encore les militaires qui nous laissent visiter leur camp, on peut y découvrir une grotte et une belle plage pour se relaxer.

  • Durée : une demi-journée ou une journée

Andrafiamena

Laisser la RN6, emprunter une piste de 17km et admirer le reste. Pour un tourisme solidaire, et aperçu des lémuriens endémique local, ici le visiteur ne demande pas plus. On est immergé dans la nature !

  • Durée : ?

Le lac Sacré

« Il faut toujours donner de l’eau à celui qui en demande pour ne pas être transformé en crocodile », c’est avec cette phrase que le narrateur débute son histoire ; et c’est celle de ce lac et ses habitants qui sont désormais transformés en crocodiles par un devin. Ils sont actuellement vénérés par ceux qui pratiquent le culte des ancêtres ; ils vont sur le lac pour prier et demander de l’aide à leurs aïeuls. Des rites se font encore sur le lac et on le nettoie une fois par an.

  • Durée : ?